Critique : Fucking Kassovitz – Les ruines de Babylon

Affiche de Babylon A.D. de Mathieu Kassovitz sur laquelle Vin Diesel marche dans une rue futuriste de New York.

Le 16 novembre, jour de la sortie de L’ordre et la morale, Mathieu Kassovitz a publié sur Dailymotion le Making of du tournage chaotique de son précédent film Babylon A.D, adapté du roman très complexe de Maurice G. Dantec.

A sa sortie, Kassovitz avait lui même affirmé que le résultat n’était qu’un « gros tas de merde ». Devant se battre contre des producteurs américains qui veulent avoir le monopole sur l’oeuvre, convaincre une superstar américaine (Vin Diesel) de bien vouloir se mettre au boulot et enfin gérer une équipe où la communication est presque inexistante, nous comprenons les raisons qui ont poussé le génial réalisateur français à définir « son » film de la sorte.

Que vous ayez vu Babylon A.D. ou non, le documentaire est très intéressant dans le sens où il nous permet de voir en profondeur les mésententes et les difficultés qui peuvent subvenir sur un plateau de cinéma, notamment au niveau du budget et de l’ambiance de tournage.

N’hésitez pas à prendre le temps de découvrir ce reportage, avant de courir voir son nouveau bébé, entièrement de lui cette fois.

Ce contenu a été publié dans Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *