La sélection du Festival de Cannes 2012

Photo montage de quelques films sélectionnés au Festival de Cannes 2012.

Après les différentes annonces concernant certains membres du jury, dont Nanni Moretti en Président du jury et Tim Roth en Président du jury Un certain regard, et celle de Bérénice Béjo en maîtresse de cérémonie, la sélection de Cannes vient de tomber aujourd’hui. Entre habitués de la croisette et petits nouveaux, la compétition est très alléchante et nous a mis en joie malgré les légères déceptions habituelles.

Au niveau des œuvres sélectionnées en Compétition officielle, on retrouve trois français. Le premier, Jacques Audiard, revient trois ans après son Prophète pour lequel il était reparti avec le Grand Prix avec De rouille et d’os, l’un des drames les plus attendus de l’année qui met en scène Marion Cotillard (Inception) et Matthias Schoenaerts (Bullhead). Alain Resnais, habitué, viendra également faire un tour avec Vous n’avez encore rien vu, trois ans également après le Prix exceptionnel du jury remis pour Les herbes folles et l’ensemble de son œuvre. Enfin, le dernier français a faire partie de la Compétition est Leos Carax (Les amants du pont neuf), cinéaste rare qui présentera Holly motors dans lequel on retrouvera son acteur fétiche Denis Lavant ainsi que Michel Piccoli, Eva Mendes et Kylie Minogue.

Photo de Brad Pitt et Richard Jenkins discutant au comptoir d'un bar dans le film Killing Them Softly d'Andrew Dominik.

Killing Them Softly

Deux réalisateurs australiens seront de la partie, et c’est pour nous l’une des meilleures nouvelles de cette journée. Le premier, John Hillcoat (La route), ramènera son casting impressionnant (Tom Hardy, Gary Oldman, Jessica Chastain…) pour présenter Lawless, l’adaptation du livre The wettest county in the world de Matt Bondurant. Le second, Andrew Dominik, réalisateur du fabuleux L’assassinat de Jesse James, débarquera avec Killing them softly pour lequel il a eu l’occasion de retrouver Brad Pitt. Deux films qu’on attend de pied ferme et qui, on l’espère, feront leur petit effet.

Photo de Tom Hardy tirant sur un ennemi dans le film Des hommes sans loi de John Hillcoat.

Lawless

Depuis A history of violence, David Cronenberg n’avait plus mis les pieds au Festival de Cannes qui l’avait récompensé en 1996 avec le Prix spécial du jury pour Crash. Le très attendu Cosmopolis, qui mettra en scène la star Robert Pattinson dans un registre inhabituel, sera l’occasion pour le cinéaste de revenir faire un tour dans l’Hexagone. L’autre actrice principale de la saga Twilight sera là. Effectivement, Kristen Stewart viendra présenter Sur la route, l’adaptation du roman de Kerouac par Walter Salles (Carnets de voyage) avec également Garrett Hedlund (TRON 2), Sam Riley (Control), Kirsten Dunst (Spiderman) et Viggo Mortensen (Le seigneur des anneaux). Celui qui ouvrira la cérémonie cette année est Wes Anderson (La vie aquatique), qui nous apportera sa nouvelle comédie, Moonrise Kingdom, dotée d’un joli casting, comme toujours chez le cinéaste. Trois ans après sa sélection officielle Un certain regard pour Precious, Lee Daniels sera de retour avec The Paperboy avec Nicole Kidman. L’actrice sera également sur les tapis rouges pour présenter le téléfilm Hemingway & Gellhorn en compétition Un certain regard, réalisé par Philip Kaufman (L’étoffe des héros), à qui l’on rendra hommage et qui nous fera sa Leçon de cinéma. Un an après son Grand prix de la Semaine de la critique reçu pour Take shelter, Jeff Nichols est de nouveau sélectionné, cette fois ci en Compétition officielle, pour Mud, avec son acteur fétiche Michael Shannon, mais également Matthew McConaughey (La défense Lincoln) et Reese Witherspoon (Walk the line).

L’habitué Michael Haneke sera également en Compétition officielle pour Amour, trois ans après sa Palme d’or pour Le ruban blanc. Matteo Garrone, qui s’était vu remettre le Grand Prix pour Gomorra présentera son nouveau film Reality. Ken Loach est une nouvelle fois sélectionné pour La part des anges. Le réalisateur de Festen, Thomas Vinterberg est également en Compétition pour The Hunt. Le coréen Hong Sang Soo présentera quant à lui Dans un autre pays. Un autre coréen est également en Compétition officielle. Il s’agit de Sang-soo Im qui revient deux ans après The Housemaid avec Taste of Money. Après Import/Export (2007), Ulrich Seidl est de nouveau sélectionné pour Paradis : Amour. Yousry Nasrallah est pour la première fois à Cannes avec Après la bataille. Le cinéaste de la Palme d’or 2007, 4 mois, 3 semaines, 2 jours, Christian Mungiu nous fera découvrir Beyond the hills. Le réalisateur de documentaires Sergei Loznitsa sera accueilli pour sa fiction Dans la brume. Carlos Reygadas, à qui l’on doit Bataille dans le ciel (2005), reviendra une nouvelle fois à Cannes pour Post Tenebras Lux. Enfin, Abbas Kiarostami, lui aussi habitué, refait apparition sur la croisette deux ans après son joli Copie conforme pour Like someone in love.

Certains absents comme Terrence Malick ou Wong Kar Wai n’ont malheureusement pas bouclé leur film. Vous pourrez en retrouver d’autres, à l’image de Xavier Dolan, dans la sélection un Certain regard. La voici :

–       Le grand soir, de Gustave Kervern et Benoît Delépine

–       Miss Lovely d’Ashim Ahluwalia

–       La playa de Juan Andres Arango

–       Les chevaux de Dieu de Nabil Ayouch

–       Trois mondes de Catherine Corsini

–       Antiviral de Brandon Cronenberg

–       Sept jours à la Havane (film collectif de Benicio Del Toro, Gaspar Noé, Laurent Cantet…)

–       Lawrence Anyways de Xavier Dolan

–       Despues de Lucia de Michel Franco

–       Aimer à perdre la raison de Joachim Lafosse

–       Mystery de Lou Ye

–       Confession d’un enfant du siècle de Sylvie Verheyde

–       Elefante blanco, de Pablo Trapero

–       L’étudiant de Darezhan Ombrienne

–       Les bêtes du sud sauvage de Benh Zeitlin

–       La pirogue de Moussa Toure

–       Mishima, de Koji Wakamatsu

Pour finir, voici la sélection Hors compétition :

–       Madagascar 3, d’Eric Darnell

–       Toi et moi, de Bernardo Bertollucci

–       Une journée particulière, de Gilles Jacob et Samuel Faure

–       Polluer le paradis, de Fatih Akin

–       Roman Polanski : a film memoir, de Laurent Bouzereau

–       Journal de France, de Claudine Nougaret et Raymond Depardon

–       The Central Park five, de Ken Burns, Sarah Burns et David McMahon

–       Les invisibles, de Sébastin Lifshitz

–       Villegas, de Gonzalo Tobal

–       A musica secundo Tom Jobim, de Nelson Pereira Dos Santos

–       Mekong Hotel, d’Apitchapong Weerasethakul

–       Dracula 3D, de Dario Argento

–       Ai to Makoto, de Takashi Miike

–       Thérèse Desqueyroux, de Claude Miller

Ce contenu a été publié dans La Note du Mois. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *