Critique : La Vie Aquatique – Imaginez Cousteau avec de l’herbe et un Glock

Affiche de La Vie Aquatique de Wes Anderson sur laquelle nous découvrons tous les personnages principaux menés par Bill Murray dans un sous marin.

Wes Anderson est probablement l’un des réalisateurs de comédie les plus talentueux. Il a su créer en six films, et bientôt sept, un véritable univers basé sur une réalisation et une écriture hors du commun et créatives qui fait que l’on reconnaît immédiatement un film de l’auteur. En abordant des thèmes comme la famille et l’amitié dans la plupart de ses films, il a su donner vie à une œuvre fédératrice, émouvante et regorgeant d’amour. On pourrait penser à un cinéma plein de bons sentiments. C’est le cas, mais Anderson manie tellement bien l’art du décalage que les situations même les plus bouleversantes de ses longs métrages en deviennent toujours très drôle.

Dans La Vie Aquatique, il nous propose d’embarquer à bord d’une équipée maritime emmenée par le légendaire réalisateur de documentaires Steve Zissou, digne héritier de Jacques Yves Cousteau. Seulement voilà, Zissou est devenu un has been. Ses films sont truqués et il n’a plus de moyens. Avec son bonnet rouge, le navigateur a une véritable, excusez-nous du terme, tête de gland. Cette tronche, il l’a au sens propre mais aussi au figuré. Nonchalant, il n’hésite pas à dire à son fils qu’il vient de rencontrer qu’être père c’est nul, à voler le matériel de ses concurrents et à draguer une jeune journaliste enceinte alors que sa femme vient tout juste de le plaquer. Avec son équipe de bras cassés, il va partir à la recherche du requin-jaguar, responsable de la mort de son meilleur ami Esteban.

Photo de Bill Murray dans La vie aquatique de Wes Anderson sur laquelle il est dans un laboratoire. Un orque nage derrière lui.

Anderson maîtrise totalement sa mise en scène, et le résultat est brillant. Entre plans séquences nous présentant la vie sur le bateau, caméra à l’épaule, plans fixes ou larges sur les personnages, on est au plus près d’eux, de leur ressenti et c’est ce qui est magistral. Car un film de Wes Anderson se regarde avant tout pour les protagonistes, irrésistibles et toujours interprétés par un casting phénoménal, de Willem Dafoe (Platoon, Spiderman) à Cate Blanchett (Aviator). Les habitués d’Anderson comme Bill Murray, Owen Wilson ou Anjelica Huston s’amusent, sans oublier de laisser la place aux nouveaux. On rit devant le nom des personnages, comme le bizarre Oseary Drakoulas, devant les situations de ces marins tous équipés de Glocks, y compris les stagiaires, et devant les animaux réalisés en animation par le génial Henry Selick, papa des très réussis L’étrange Noël de Monsieur Jack et Coraline. Ce n’est pas tous les jours qu’on voit David Bowie repris en portugais. Les films amateurs réalisés par Zissou et son équipe sont à mourir de rire. Le décalage entre le burlesque et les situations dramatiques rend les scènes encore plus touchantes et le message d’amitié qui nous est passé n’en est que plus beau.

D’un point de vue personnel, La Vie Aquatique est le meilleur film de Wes Anderson, même si La famille Tenenbaum et Fantastic Mr. Fox le suivent de très près. Si vous ne connaissez pas l’univers de ce réalisateur de films barrés et hilarants mais toujours très émouvants, n’hésitez pas à visionner ses petites perles avant l’arrivée de sa prochaine, portée par Jason Schwartzman, Bill Murray et Bruce Willis.

Ce contenu a été publié dans Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Critique : La Vie Aquatique – Imaginez Cousteau avec de l’herbe et un Glock

  1. Tres bon film de Wes Anderson. Incroyable de voir un américain s’interesser au sujet tandis que la Fondation Cousteau places ses billes et n’intervient en rien sur le projet. L’epilogue qui leur est justement dédié est juste parfait.
    Malgré un côté livre à tirettes pour enfants tres agréable, ce n’est pas mon Anderson préféré. Il reste quand même un trés bon cru et je suis bien content de voir quelqu’un le partager d’une aussi belle manière.
    Me reste plus qu’à regarder Fantastic Mr Fox sur lequel je n’ai toujours pas franchi le cap du premier visionnage.

    • Kévin Romanet dit :

      Merci beaucoup 🙂 !
      N’hésite pas à passer le cap sur Mr Fox il est vraiment sympa, l’animation est très réussie, enrichie par les voix de bons acteurs (Streep, Clooney, Schwartzmann…) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *