Critique : La Locataire – Very Bad Bouse

Affiche du film La Locataire sur laquelle nous découvrons les trois personnages principaux sur un montage ténébreux et inquiétant.

Depuis le grand Million Dollar Baby, Hilary Swank n’a jamais su refaire une performance égale à celle de la boxeuse. L’actrice ne manque pas de talent, loin de là, mais ses choix artistiques sont toujours très moyens, voire complètement médiocres. Sorti cette année, La Locataire n’est pas le film qui va nous convaincre de son grand retour.

Le long métrage débute sur un générique assez naze avec une musique qui se veut angoissante et nous promet une heure et demie de suspense et de terreur. Et comme on s’y attendait, il n’y aura pas un sursaut ni même une légère surprise durant toute la durée de l’œuvre. Juliet emménage dans un bel appartement new-yorkais. Au départ tout se passe bien. Mais elle va très vite se sentir épiée et espionnée dans ces lieux qui lui cachent quelque chose.

Le scénario est pourri, la mise en scène aussi. Il n’y a pas un seul effet censé nous effrayer. Rien ne va nous étonner. L’impression que nous avons est celle que le metteur en scène a voulu faire un film d’épouvante, assez voyeur et malsain mais qu’au moment de tourner, il n’a pas osé, ne voulant pas choquer sa maman. D’un côté, Antti Jokinen signe là sa première réalisation destinée au cinéma et ce qu’il avait fait avant, c’était l’Eurovision.

On se demande ce que font les acteurs là-dedans. Jeffrey Dean Morgan (Watchmen) n’est pas un mauvais acteur, mais il va sérieusement falloir qu’il change d’agent. Ne parlons pas de Christopher Lee, légende de la Hammer, studio également producteur du film, car il n’apparaît que quelques secondes pour donner une once de crédibilité.

La Locataire est comme son titre, moisi. Le plus intéressant, c’est qu’Hilary Swank détient également la casquette de productrice. Vous pourrez la retrouver dans Happy New Year le 21 décembre, la nouvelle comédie du réalisateur de Pretty Woman qui a décidé de refaire son Valentine’s Day mais cette fois durant la veille du nouvel an. Ca promet.

Ce contenu a été publié dans Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Critique : La Locataire – Very Bad Bouse

  1. Sean Mc Cabe dit :

    Hi the Broz :

    Want another piece of « bouse » : an advice, have a look on « Catch 44 », beautiful piece of shit….Poor Willis, what he has to do to pay taxes….

    See you

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *