Critique : Mes Meilleures Amies – Les noces rebelles

Affiche de Mes Meilleures Amies de Paul Feig sur laquelle Kristen Wiig est au premier plan de profil alors que l'on voit ses amies au second plan avancer vers l'objectif.

S’il y a bien une comédie américaine qu’il fallait voir en 2011, c’est Mes Meilleures Amies. Pour ceux qui l’ont loupée, pas de problème, elle vient tout juste de débarquer dans les bacs. En revanche, ne vous fiez pas au descriptif du packaging et aux critiques censées mettre en avant le film.

Les voici dans l’ordre : « La comédie de filles de l’année ». Evidemment, les demoiselles sont les personnes les plus ciblées par l’œuvre. Elles se reconnaitront sans aucun doute à travers certaines scènes notamment dans la complicité entre les deux actrices principales, les excellentes Kristen Wiig et Maya Rudolph qui incarnent un couple de copines comme on en a rarement vu dans le genre. Elles riront également face à la jalousie qu’éprouve le personnage de Wiig vis à vis de celui de Rose Byrne, parfaite dans son rôle de bourgeoise coincée. Mais les messieurs pourront eux aussi passer un excellent moment et rigoler aux éclats devant le film. Rassurez vous, vous n’aurez pas besoin d’aller subir Le plus grand cabaret du monde devant le poste de la cuisine qui ne capte qu’une chaine pendant que votre conjointe s’en donne à cœur joie.

« Un Very Bad Trip au féminin ». Oulah, on les arrête tout de suite. On est au dessus de Very Bad Trip. Même si le premier volet révélait un concept intéressait et avait son lot de scènes réjouissantes, on avait vite fait le tour et une fois que la surprise était révélée, on se lassait rapidement. A l’inverse, on revoit avec un plus grand plaisir Mes Meilleures Amies. Là où l’on croit qu’il va nous refaire le coup de la biture mais avec des filles, le film brise l’idée et nous amène vers quelque chose de complètement différent, qui peut être revu et réapprécié de la même manière. Les scènes trash sont là mais il y a beaucoup plus. Bien sûr Melissa McCarthy n’est pas sans nous rappeler Zach Galifianakis mais elle est moins lourde, moins répétitive et beaucoup plus attachante, à l’image des autres protagonistes. Produit par Judd Apatow, Mes meilleures amies respecte le schéma narratif  des comédies du bonhomme et met plus avant l’humain que les situations, sans pour autant les dénigrer. Et encore une fois, ça fait du bien.

Photo de Melissa McCarthy dans le film Mes meilleures amies de Paul Feig sur laquelle l'actrice semble exprimer de la joie lors d'un cocktail.

« L’humour trash à la Very Bad Trip n’est plus réservé aux hommes ». Wow, y a-t-il uniquement des hommes qui se sont marrés devant ? De plus, l’idée de Mes meilleures amies n’est pas de faire un film uniquement réservé aux filles. C’est de faire un film mettant en scène des filles, comme Very Bad Trip ou encore Funny People nous ont fait suivre le chemin de plusieurs mecs. On rappelle également que les frères Farrelly, pionniers de l’humour trash des années 90, ont réalisé le classique Mary à tout prix, dans lequel on assistait aux déboires d’une héroïne pas comme les autres. Aux dernières nouvelles, Cameron Diaz était une femme. A moins que…

Il ne faut dont pas prendre au pied de la lettre ces descriptifs censés faire vendre parfois porteurs de mauvaises idées. Sans révolutionner le genre, Mes meilleures amies nous permet de passer un très bon moment. Si vous avez apprécié l’œuvre et la prestation de Wiig, vous pouvez voter pour eux dans notre article sur les Golden Globes, en cliquant ICI.

Ce contenu a été publié dans Critiques. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *