Palmarès de la 84ème cérémonie des Oscars

Et voilà. Ils l’ont fait. Toute l’équipe de The Artist repart gagnante de cette soirée dont on se rappellera et dont on parlera encore très longtemps. HISTORIQUE, comme beaucoup l’ont dit. Sans réelle surprise, le film muet repart avec les statuettes du meilleur réalisateur pour Michel Hazanavicius et son risque fou, du meilleur acteur pour OSS 117 et sa gestuelle époustouflante, des meilleurs costumes et du meilleur film face à 8 candidats sérieux. Soirée presque parfaite, puisque Bérénice Béjo n’a pas été saluée, au profit d’Octavia Spencer, comédienne de La couleur des sentiments, pour le prix du meilleur second rôle féminin. Mais tout cela est déjà prodigieux. Le cinéma français est couronné, et nous sommes comblés de voir que c’est une œuvre aussi audacieuse qui est mise en avant. Ils viennent de réaliser quelque chose de nouveau. Même si l’on aurait aimé voir d’autres films ou acteurs récompensés, nous ne pouvons que rêver devant ces résultats. John Williams méritait largement son Oscar pour la musique de War Horse. Mais ne râlons pas pour rien. La partition de Ludovic Bource apporte énormément au film. On ne va pas faire dans l’originalité et répéter la phrase que tout le monde ressasse : Chapeau les artistes !

Un autre hommage aux origines du cinéma ne repart pas bredouille de cette soirée. Hugo Cabret, le chef d’œuvre éblouissant de Martin Scorsese remporte la plupart des Oscars techniques, qui sont très loin d’être mineurs comme ont pu l’affirmer certains journalistes, pris de peur au début de la cérémonie que nos héros nationaux soient passés à la trappe. Hugo Cabret se voit donc remettre les statuettes de la meilleur photographie, direction artistique, du meilleur son et mixage. L’Oscar qui n’est peut-être pas totalement justifié est celui des meilleurs effets spéciaux. En effet, face au dernier Harry Potter, Real Steel mais surtout Transformers 3 et La planète des singes : les origines, la concurrence s’avérait de taille.

Pour nous la grande surprise vient de La dame de fer, intéressant mais bourré de défauts. Meryl Streep porte le film et effectue une prestation plus que mémorable, mais l’on aurait aimé voir Michelle Williams rentrer avec un Oscar, déjà oubliée pour le magnifique Blue Valentine, et cette année pour My week with Marylin. Mais nous ne sommes pas objectifs, et Meryl Streep reste la plus grande actrice au monde. Objectivement. Le deuxième Oscar que gagne le portrait de Margaret Thatcher est celui du meilleur maquillage.

Photo de Jean Dujardin posant sa tête sur l'épaule de Meryl Streep à la 84ème cérémonie des Oscars où ils furent tous deux récompensés.

A 82 ans, Christopher Plummer est couronné de l’Oscar du meilleur second rôle pour sa prestation exemplaire dans Beginners. Il est devenu le comédien le plus âgé à se voir remettre le trophée.

The Descendants et Minuit à Paris sont tous deux récompensés pour leur scénario, le premier pour une adaptation et le second pour une histoire originale. Prévisibles, mais mérités. On est tombé sous le charme de ces deux comédies pleines d’inventivité.

Rango repart avec l’Oscar du meilleur film d’animation, ce qui est tout à fait normal. Deux jours après le César du meilleur film étranger, c’est désormais l’Oscar qu’Une séparation remporte dans la même catégorie. Du côté des courts métrages, que nous ne connaissons pas du tout mais que nous allons découvrir avec plaisir, The Shore est cette année le meilleur, The Fantastic Flying Books of Mr. Morris Lessmore le meilleur court animé et Saving Face le meilleur court documentaire. Pour continuer dans ce registre, c’est Undefeated, qui traite du football américain, qui gagne l’Oscar du meilleur documentaire.

La voix de Dark Vador, le grand James Earl Jones, ainsi que la légende du maquillage Dick Smith et Oprah Winfrey ont été tous les trois honorés par un Oscar d’honneur.

Enfin, last but not least, Les Muppets remportent l’Oscar de la meilleure chanson, dans une catégorie bourrée de suspense puisqu’il n’y avait que deux nommés. Rappelons que le film, qui a connu un véritable succès Outre-Atlantique, ne sortira pas dans les salles françaises, mais directement en DVD. Pas grave, on se rattrapera sur le prochain remake d’une comédie musicale débile ou sur le dernier nanar de Nicolas Cage. Pour finir, Millénium se voit remettre l’Oscar du meilleur montage, amplement mérité.

Pas de retournements de situations, quelques légères déceptions mais comment ne pas être satisfait du résultat qui a mis en avant deux films, dont un français, l’autre basé en France, qui sont deux déclarations d’amour au cinéma totalement différentes et totalement grandioses. Prenons exemple sur eux et tâchons de ne pas oublier que le cinéma a vu le jour dans notre pays. N’est ce pas, Dany Boon ?

Ce contenu a été publié dans La Note du Mois. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Palmarès de la 84ème cérémonie des Oscars

  1. Billy Crist' dit :

    Moi aussi je suis déçu pour Michelle Williams, mais il lui reste tellement de temps… Et ça fait toujours plaisir de voir Meryl Streep 🙂
    Par contre l’Oscar du maquillage pour The Iron Lady, je le trouve limite, face aux concurrents et notamment le film avec Glenn Close…
    A part ça, putain ils l’ont fait, ces cons.

  2. Ce pauvre Clooney va devenir le Pascal Obispo des Oscars si ça continue et c’est bien dommage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *