Retour sur la campagne virale de X-Men : Days of Future Past – Un cas d’école

Photo montage de Charles Xavier et Magnéto entre leur jeunesse et leur vieillesse pour les affiches personnage d'X-Men : Days of Future Past.

Le nouvel épisode d’X-Men, Days of Future Past est sans aucun doute l’un des films les plus attendus de 2014. Et pas uniquement grâce à Omar Sy. Depuis le début du projet, le réalisateur Bryan Singer qui reprend les rennes de la saga lance des informations croustillantes qui allèchent la curiosité de millions de geeks impatients de découvrir le résultat.

Evidemment, dès le début du tournage, Singer n’a pas hésité à partager des photos de tournage sur son compte Twitter, @BryanSinger. L’ambiance sur le plateau semble détendue et bon enfant. Comment ne pas être enthousiaste à l’idée de voir les deux équipes de X-Men se rassembler ? Si Singer était moins actif que Marc Webb, le réalisateur des Amazing Spider-Man, il a tout de même réussi à capter l’attention de milliers de twittos impatients. Au niveau de l’intrigue, elle a toujours été gardée secrète, et l’est encore en grande partie aujourd’hui. On sait que Wolverine devra remonter dans le temps pour sauver les mutants de l’extinction et collaborer avec les jeunes Magneto et Xavier. On connaît aussi tous les membres du casting mais certains personnages comme celui de Peter Dinklage (Game of thrones) restent encore très mystérieux.

Portrait d'Omar Sy en Bishop dans le film X-Men : Days of Future Past.

Dans l’Hexagone, la nouvelle qui a beaucoup fait réagir les réseaux sociaux est la publication d’une photo d’Omar Sy en costume le 19 juillet 2013. Si les dreadlocks de Bishop ont surpris le public, les réactions furent enthousiastes dans l’ensemble.

Près de dix jours plus tard, le 30 juillet, une vidéo ainsi qu’un site Internet furent déposés discrètement sur la toile. Ces deux contenus avaient pour but de promouvoir la société Trask Industries, l’entreprise qui va mettre en péril les mutants et qui est apparemment dirigée par Dinklage. Très soignés et documentés, le site et la vidéo sont une véritable réussite. On y découvre en profondeur la société, une dérive qui rappelle Big Brother et qui constituera l’un des points principaux du scénario. Comment se fait-il qu’on n’ait pas entendu parler de Trask dans les autres épisodes ? Si plusieurs suppositions brillantes ont été faites, il faudra attendre la sortie en salles pour déchiffrer la ruse des scénaristes. L’autre réussite de cette opération, c’est le partage de posters de propagande pour Trask Industries qui rappellent certaines affiches marquantes du XXème siècle. En plus, il paraît qu’il y aura des camps de concentration pour mutants dans ce nouvel épisode. Une nouvelle fois, les idées sont brillantes et la communication semble extrêmement cohérente.

Affiche de propagange de Trask Industries, société voulant éradiquer les mutants dans le film X-Men : Days of Future Past. Nous y voyons une main robotisée détruire le mot 'Mutants'. Le drapeau des Etats Unis est visible.

Mais le véritable coup de maître, c’est la divulgation d’une vidéo qui a fait trembler la toile. Comme dans X-Men, au commencement, des éléments fictifs seront associés à de véritables faits historiques dans ce nouvel opus. En effet, Magneto semble être à l’origine de l’une des affaires les plus controversées du XXème siècle, le meurtre de JFK. Dans la vidéo ci-dessous, nous comprenons que le personnage interprété par Michael Fassbender et Ian McKellen est lié au meurtre.

Grâce à cette vidéo, le buzz est à son paroxysme et l’on va au-delà du rassemblement de fans. C’est toute la planète ciné qui souhaite maintenant connaître la vérité. L’une des meilleures idées de cette campagne est d’avoir publié cette vidéo quasiment à la même date que le triste anniversaire de la mort du président. Manipulation des humains ou chute de celui qui deviendra l’ennemi du professeur Xavier ? Pour le savoir, il faudra malheureusement patienter jusqu’au 21 mai 2014, date de sortie du film en France. Vous pouvez néanmoins vous faire votre propre opinion grâce au site The Bent Bullet qui revient sur cette affaire non résolue. En attendant, il faudra pour le moment se contenter du premier trailer époustouflant que vous pouvez (re)visionner ci-dessous.

Ce contenu a été publié dans La Note du Mois. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *